Depuis le 1er janvier 2017, chaque nouvelle construction d’un bâtiment d’habitation au Luxembourg doit correspondre à un bâtiment dont la consommation d’énergie est quasi nulle (NZEB = Nearly Zero Energy Building). En règle générale, le NZEB correspond aux classes énergétiques AAA ou ABA selon les cas.

Les points essentiels d’une maison passive :

Isolation thermique :

La bonne isolation thermique des maisons passives, comprenant les murs, les fenêtres, les portes, le toit et le sol, réduit les pertes de chaleur. Cela explique pourquoi la plupart du temps, la chaleur corporelle des habitants, la chaleur émise par les appareils ménagers et le soleil sont suffisants pour garantir une température ambiante agréable.

Enveloppe thermique :

L’enveloppe thermique d’un bâtiment est la surface qui sépare le volume intérieur chauffé du bâtiment de l’environnement non chauffé. Les échanges de chaleur se font autour de cette enveloppe. Les besoins de chauffage dépendent de la qualité de l’isolation de l’enveloppe thermique. Il est très important de garantir une continuité de l’isolation.

5.2. Fenêtres

Châssis de fenêtres isolés et triple vitrage

Les fenêtres ont plusieurs missions :

  • Limiter les déperditions thermiques
  • Apports solaires
  • Luminosité de la maison
  • Étanchéité à l’air, …

Exploitation de l’énergie solaire : les rayons de soleil pénètrent à l’intérieur des pièces à travers les fenêtres et aident à les réchauffer. La part de chaleur qui pénètre à l’intérieur permet de couvrir jusqu’à 40% du besoin de chauffe (hiver), rien que pour les fenêtres orientées vers le sud.

 Construction sans ponts thermiques  

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Les ponts thermiques sont des points faibles de l’isolation thermique qui engendrent des pertes de chaleur et par conséquent une augmentation des frais de chauffage. Les surfaces au niveau des ponts thermiques sont plus froides, facteur qui génère la condensation de l’humidité de l’air ambiant de manière à favoriser la formation de moisissures.

Les ponts thermiques se situent habituellement aux jonctions de différents éléments de construction, comme les murs de la cave ou les raccordements des fenêtres et des balcons.

Enveloppe du bâtiment étanche à l’air

L’étanchéité à l’air est une condition essentielle pour la maison passive pour les raisons suivantes :

  • Absence de courants et d’infiltration d’air
  • Protection des matériaux de construction
  • Economies d’énergie
  • Réduction des odeurs extérieures
  • Réduction des bruits provenant de l’extérieur
  • Augmentation de l’efficacité de la ventilation mécanique, …

Le test d’infiltrométrie (Blower-Door) permet de vérifier l’étanchéité à l’air de l’ensemble du bâtiment.

Ventilation contrôlée

Dans les nouvelles constructions, la ventilation est nécessaire afin de garantir une bonne qualité d’air. Les nouvelles constructions étant de plus en plus étanche, il est indispensable de renouveler l’air pour:

  • réduire le niveau de CO2
  • éliminer l’humidité dégagée dans la maison (habitants, animaux, cuisine wc, douches/ bain, plantes,…)
  • éliminer les odeurs (cuisine, vapeur dégagées par les meubles, …).

L’air est aspiré dans les pièces humides (salle de bain, cuisine, WC,…) et insufflé dans les autres pièces (living, chambre à coucher,…).

  • Système centralisé : la totalité du volume de l’air échangé (entrée de l’air frais et évacuation de l’air vicié) passent à travers un échangeur de chaleur central

Le passeport énergetique ( CPE ) ainsi que le  BLOWER DOOR TEST ( test d’étanchéité à l’air) est pris en charge intégralement par MAISONS TRADI-LUX

MAISONS TRADI-LUX est certifié :

Notre système de chauffage : la chaudière à pellets :

Chauffage granulés

1. La production de granulés.

Le granulé de bois est un combustible normé répondant à des critères de qualité spécifiques. Les granulés de bois sont des petits cylindres formés par le compactage de sciures de bois non traité, séchés et normalisée (diamètre: 4-10 mm, longueur: max. 50 mm, taux d’humidité très faible). Le granulé a un haut pouvoir calorifique et est un combustible parfaitement adapté aux installations de chauffage dû à son homogénéité, sa densité énergétique et sa fluidité dans la manutention.

2. L’approvisionnement et livraison

Les granulés sont livrés par camion-citerne et pompés par un tuyau dans la réserve.

3. Le stockage

Le pellets est stocké dans un réservoir en tissus ou en métal .

4. Distribution et chauffage

Les chaudières aux granulés fonctionnent comme une chaudière classique et sont installées dans la chaufferie. Les granulés sont chargés automatiquement depuis la réserve jusque dans la chambre de combustion de la chaudière. L’installation peut être utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire et de chauffage.

UNE ALTERNATIVE AU CHAUFFAGE A PELLETS :

 

La pompe à chaleur : un principe simple, une action efficace

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Les pompes à chaleur sont des systèmes de chauffage particulièrement efficaces dans les bâtiments bien isolés, donc en principe pour les nouveaux bâtiments de classes d’isolation thermique A et B. Mais elles peuvent également être une alternative dans une maison existante, si le système de chauffage est favorable à sa mise en œuvre.

Une pompe à chaleur permet d’utiliser l’énergie solaire emmagasinée dans le sol ou dans l’air ambiant pour le chauffage et pour la production d’eau chaude sanitaire, ceci à l’aide d’énergie électrique. Elle peut fournir la totalité de la chaleur nécessaire à un bâtiment, indépendamment du cycle jour/nuit et de la saison. Les pompes à chaleur reposent sur une technologie à maturité, se caractérisent par une exploitation faible en maintenance et constituent une alternative valable et peu encombrante.

Une pompe à chaleur est un agrégat alimenté en électricité qui utilise de la chaleur à basse température (captée dans le sous-sol ou dans l’air ambiant) et qui élève ce niveau de température à un niveau plus élevé (pour servir à des fins de chauffage). La qualité d’une pompe à chaleur est définie par son coefficient de performance (COP). Ce coefficient indique combien d’unités de chaleur sont produites par unité d’électricité consommée par la pompe à chaleur. Des pompes à chaleur performantes atteignent des valeurs au-dessus de 4.

Plus la différence entre le niveau bas et le niveau élevé de la température est faible, plus le COP de la pompe est élevé et plus le fonctionnement de la pompe est économique. Une pompe à chaleur fonctionne ainsi le mieux à des températures du circuit de distribution de chaleur relativement basses (idéalement avec une température de départ inférieure à 35°C).